Main retenant le symbole de zéro pour cent

Comment renégocier ses frais bancaires efficacement ?

Cieleden Banque Leave a Comment

Les frais bancaires varient beaucoup d’un établissement à l’autre et la concurrence entre les banques traditionnelles et les banques en ligne s’exacerbe.

Main retenant le symbole de zéro pour cent

Dans ce contexte, il peut être pertinent de renégocier ses frais avec sa banque ou d’en changer si elle fait la sourde oreille.

En 2019, les hausses de frais bancaires ont été annulées. En effet, suite au mouvement des Gilets jaunes, le gouvernement avait demandé aux banques de ne pas augmenter leurs tarifs. De plus, pour les personnes les plus fragiles financièrement, les frais d’incidents bancaires ont, en principe, été plafonnés à 25 € par mois. Par ailleurs, les établissements financiers ont l’obligation d’envoyer, chaque année, un récapitulatif des frais perçus au cours des douze derniers mois. Ce document permet d’avoir une vision réelle du coût annuel des services bancaires. Si vous les jugez trop élevés par rapport à la concurrence, n’hésitez pas à les renégocier en prenant rendez-vous avec votre conseiller bancaire.

Un comparateur officiel par Internet

Afin de vous permettre de comparer gratuitement vos frais bancaires avec ceux d’autres établissements, un outil officiel a été mis en place par le ministère de l’Economie et des Finances, sur le site www.tarifs-bancaires.gouv.fr.

De nombreux autres comparateurs existent mais ils sont souvent peu objectifs car liés commercialement à des banques. Il est donc conseillé de privilégier le site officiel.

Vous devrez alors choisir le type d’établissement qui vous intéresse : banque avec agence, banque en ligne, ou tous les établissements puis préciser le département de votre domicile ainsi que les prestations de services que vous souhaitez comparer (trois au maximum).

Vous pourrez ensuite visualiser les tarifs pratiqués par les principales banques. Des indicateurs vous précisent même, pour chaque établissement et chaque prestation, si les frais ont baissé, augmenté ou sont restés stables.

Les atouts pour renégocier

Cartes bancaires

Carte de paiement, tenue de compte, virements… Les frais bancaires et commissions diverses peuvent désormais être facilement comparés, et même parfois négociés.

 

Vous aurez plus de facilités à renégocier vos frais bancaires dans certains cas. Par exemple, si votre banque a commis une erreur en ne vous proposant pas la souscription d’un crédit à la consommation alors que vous êtes à découvert depuis plus de trois mois. Dans cette hypothèse, elle doit même vous rembourser les frais prélevés à ce titre. Si vous avez d’autres avoirs au sein du même établissement, votre poids économique constitue également un atout pour renégocier vos frais.

Dans le même esprit, lorsque vous souscrivez un crédit au sein de votre établissement après l’avoir mis en concurrence, un geste commercial peut être demandé à cette occasion pour récompenser votre fidélité comme la gratuité des frais de carte bancaire durant une année. Il en est de même si vous ouvrez un nouveau produit d’épargne au sein du même établissement ou souscrivez un contrat d’assurance-vie.

Changer de banque

Si votre banque ne répond pas positivement à vos sollicitations, vous êtes libre, à tout moment, de changer d’établissement. La clôture d’un compte courant constitue une opération gratuite qui ne peut pas vous être facturée. Dans cette optique, vous devez d’abord ouvrir un compte dans une nouvelle banque sélectionnée selon les critères qui sont les plus importants pour vous (voir tableau comparatif en fin d’article). Une fois ce compte ouvert dans le nouvel établissement, vous disposerez d’un relevé d’identité bancaire (ou IBAN) que vous devrez communiquer à vos créanciers, débiteurs et employeur pour les avertir de votre nouvelle domiciliation bancaire.

Si vous souhaitez éviter d’avoir recours à cette méthode qui est assez fastidieuse, vous pouvez utiliser le service gratuit d’aide à la mobilité bancaire. Ainsi, votre nouvelle banque se charge elle-même d’informer tous les organismes qui effectuent des virements ou des prélèvements sur votre ancien compte.

Pour en bénéficier, vous n’avez qu’à signer un mandat de mobilité auprès de votre nouvelle banque. Cette procédure de transfert est rapide et efficace.

Pour les autres produits bancaires

Le service de mobilité bancaire ne concerne que votre compte courant. Si vous disposez d’un Livret A, d’un LDD ou d’un LEP, vous serez dans l’obligation de les fermer et d’en ouvrir un nouveau au sein de votre nouvel établissement.

En effet, ces produits ne peuvent pas être transférés car vous ne pouvez en avoir qu’un seul à la fois. Ces formalités sont gratuites.

En ce qui concerne les PEL, CEL et PEA, vous pouvez les transférer, ce qui vous permet de conserver leur antériorité fiscale. Dans ce cas, votre ancienne banque peut vous facturer les frais prévus par son tarif. Pour le PEA, les frais peuvent être prélevés par ligne de titres. Vous devez donc, dans la mesure du possible, vendre le maximum de lignes afin de limiter les frais.

Dans tous les cas, vous avez intérêt à négocier avec votre nouvelle banque la prise en charge de ces frais en tout ou partie.

Enfin, les contrats d’assurance-vie ne sont pas transférables à ce jour d’un établissement à un autre. Une fois ces démarches effectuées, vous pourrez clôturer votre compte courant en vous rendant dans votre ancienne banque. Il n’est pas conseillé de conserver votre ancien compte avec un solde positif minime. En effet, de nombreuses banques facturent des frais lorsque le compte reste inactif.

Si vous avez un crédit immobilier

Votre mobilité bancaire peut être freinée si vous vous êtes engagé, lors de la souscription d’un crédit immobilier, à domicilier vos revenus au sein de l’établissement pour bénéficier d’une meilleure offre.

Afin d’encadrer cette pratique, le législateur avait prévu, pour toutes les offres de crédit émises depuis le 1er janvier 2018, que ce type de clause, pour être légale, devait faire l’objet d’une contre- partie faite au client et ne pouvait pas dépasser dix ans ou la durée du crédit si celle-ci était inférieure à dix ans.

Cette disposition a été abrogée par la loi Pacte depuis mai 2019. Toutefois, cette possibilité existe toujours si elle a été prévue avant l’abrogation de ce texte ou si vous l’acceptez dans le cadre d’une négociation commerciale.

Tableau comparatif des tarifs de quelques offres bancaires (septembre 2019, hors offres groupées)

Axa Banque BNP Paribas La Banque Postale LCL Orange Bank Fortuneo Carrefour Banque
Frais annuels de tenue de compte 16€ 30€ 12€ 24€ 0€ 0€ 12€
CB à paiement immédiat 0€ 44,50€ 40€ 45€ 0€ 0€ 14€
CB à paiement différé 0€ 44,50€ 44,50€ 49,20€ 0€ 0€ 14€
Nombre de retrait gratuits par mois à un DAB d’une autre banque NC 3 3 3 Illimité Illimité NC
Assurance perte et vol d’un moyen de paiement 54€ 26,50€ 24€ 34,80€ 0€ 0€ 26,40€
Commission d’intervention 8€ 8€ 6,90€ 8€ 0€ 0€ 0€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.