Retraités : ne pas oublier de prévoir ses dépenses

Cieleden Assurances Leave a Comment

Même retraité, il faut continuer à payer des impôts lorsque les revenus dépassent un certain montant. Sous certaines conditions, on peut néanmoins bénéficier d’exonérations ou de réductions fiscales. Les frais liés à la dépendance étant très lourds à assumer, les mutuelles et les assurances spécifiques permettent de les anticiper et de mieux y faire face. Explications.

Les impôts ne s’arrêtent pas à la retraite !

Les retraites de base et complémentaire, les rentes viagères, les donations et les pensions d’invalidité servies par la Sécurité sociale sont imposables. Mais, en général, les allocations versées sous condition de ressources ne le sont pas.

Les cas d’exonération possibles

Sous certaines conditions liées à la personne (âge, revenus non imposables, invalidité, veuvage…), la taxe d’habitation, la taxe foncière et la redevance audiovisuelle peuvent faire l’objet d’une exonération ou au moins d’un dégrèvement.

Pour les personnes non imposables, la CSG (contribution sociale généralisée) sur les pensions peut être supprimée ou calculée à un taux réduit.

De même, les personnes âgées de plus de 70 ans sont totalement ou partiellement exonérées des charges sociales sous conditions de ressources ou si leur dépendance les oblige à recourir à une tierce personne.

Pour être exonéré, la personne doit donc percevoir l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées), l’Asi (l’allocation supplémentaire d’invalidité) ou de faibles revenus.

Les réductions d’impôt possibles

Les personnes vivant en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt dont le montant est égal à 25 % des sommes réelles, dans la limite d’un plafond fixé à 10 000 euros en 2019. Dans le cas d’une aide ou logement ou l’APA, il convient de le déduire du montant déclaré.  Les proches qui paient les frais d’accueil dans ce genre d’établissement peuvent également en déduire une partie.

Les titulaires d’une carte d’invalidité à 80 % peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu d’une demi-part supplémentaire.

Les personnes âgées qui font installer des équipements spécifiques destinés à améliorer leur autonomie à domicile peuvent bénéficier de crédits d’impôt.

Il est également possible de bénéficier d’un abattement pour personne à charge lorsqu’on héberge des ascendants ou ceux du conjoint s’ils ont plus de 70 ans, sont infirmes ou non imposables.

Se préparer financièrement au grand âge

Nul ne sait ce qui l’attend. Prévoir le pire n’est pas un signe de mauvais augure : c’est une sécurité pour soi et une marque de respect pour l’entourage proche, qui n’aura pas à supporter financièrement les conséquences d’ennuis de santé.

À quoi sert une mutuelle ?

C’est une assurance-maladie complémentaire permettant de se faire rembourser les dépenses de santé au-delà de la prise en charge par le régime obligatoire. A la cessation d’activité, il est souvent possible de conserver la mutuelle à laquelle on était affilié par l’entreprise. Lorsque les tarifs paraissent élevés, il convient de faire jouer la concurrence.

Pour éviter d’être sans protection pendant la période de transition, il faut réclamer une attestation de l’ancienne mutuelle et négocier avec la nouvelle la suppression de délais d’attente.

À quoi sert une assurance dépendance ?

Pour la Sécurité sociale, la dépendance est :

« l’état de l’assuré qui se trouve dans l’incapacité présumée définitive d’accomplir seul, c’est-à-dire sans l’assistance d’une tierce personne, au moins trois des quatre groupes suivants : se déplacer, se laver, se vêtir, s’alimenter ».

La perte d’autonomie génère des frais importants que les prestations de retraite, même complétées par l’allocation personnalisée d’autonomie, ne peuvent couvrir.

Selon l’INSEE, aujourd’hui en France, 1,17 million de personnes âgées sont dépendantes.

Notons aussi l’intérêt réel de souscrire une assurance vie pour prévoir sa retraite, ainsi qu’un assurance obsèques (voir ici).

Les contrats d’assistance

Ils sont en plein essor. L’assistance peut concerner la mise à disposition d’un véhicule ou d’une personne, un rapatriement sanitaire…

Veillez à ne pas souscrire les mêmes garanties auprès de plusieurs prestataires.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.