Objectifs de l’assurance vie

L’assurance vie s’est imposée au fil du temps comme l’une des principales composantes de la stratégie patrimoniale des Français.

Sous le vocable « assurance », il s’agit bien d’un placement financier, un produit d’épargne par excellence.

Sa souplesse permet de satisfaire nombre d’objectifs et tous les types d’investisseurs.

Les 5 objectifs des assurances vie : Transmettre, Anticiper, profiter, Valoriser et préparer.

Les 5 objectifs des assurances vie : Transmettre, Anticiper, profiter, Valoriser et préparer.

L’assurance vie : un outil d’épargne souple et peu fiscalisé

Selon ses disponibilités et ses besoins, le souscripteur pourra utiliser l’une des nombreuses facultés offerte par ce placement multifonction.

Constitution progressive d’un capital

En ouvrant un contrat d’assurance vie (à versements programmés ou à versement libre) et en procédant à des versements réguliers, le souscripteur pourra se constituer un pécule non négligeable.

Exemple : une personne versant 100 € par mois, chaque mois pendant 10 ans, sur un contrat revalorisé à 2,5 % l’an, se retrouvera à la tête d’un capital de 13 625,43 €.

Ce capital ainsi constitué pourra servir pour financer un projet, mais aussi constituer l’apport personnel lors d’un emprunt ; servir de caution lors d’une opération de prêt ; etc.

Valoriser un gros capital ou faire fructifier une épargne

Par le biais d’un contrat à prime unique, l’investisseur pourra placer un capital important reçu (par exemple, en indemnisation d’un préjudice, en héritage, etc.) ou un capital constitué à l’issue d’une opération d’épargne.

Assurance vie : un moyen d’amélioration de sa retraite

L’assuré à la possibilité grâce à ce produit d’assurance, de préparer sa retraite dans les meilleures conditions.

Disposer d’un complément de retraite

Une fois à la retraite, l’assuré pourra disposer d’un complément de revenus,

  • soit en procédant par rachats successifs ou programmés,
  • soit en convertissant son capital en rente viagère.

En procédant ainsi, avec un capital conséquent, on peut même s’assurer un revenu régulier sans toucher au capital.

Bénéficier d’une épargne toujours disponible

La souplesse des contrats permettant de récupérer son épargne à tout moment (retrait, rachat ou avance…etc), ce qui permet de valoriser des sommes en attente de réutilisation. Opération qui présente au minimum l’intérêt de protéger le capital de l’inflation.

Un instrument de transmission idéal

Organiser sa succession

Utiliser le biais de l’assurance vie permet, lorsque l’on a atteint un certain âge de rééquilibrer son patrimoine en vendant certains actifs imposant des frais ou un suivi pesant et dont le produit de la vente sortira ainsi de la succession. (Même au-delà de 70 ans, cette opération présente parfois des avantages).

Transmettre et partager son patrimoine

Sur le plan fiscal, l’assurance vie permet de transmettre son patrimoine favoriser des personnes qui ne seraient pas des héritiers directs. Les sommes investies échappant à ce qu’il est convenu d’appeler la « réserve héréditaire ».

Exemple: ami ou parent éloigné ; mais aussi petits-enfants que les grands-parents pourront ainsi favoriser par le biais d’un contrat d’assurance vie «intergénération».

Avantager son conjoint ou son compagnon

Particulièrement utile aux couples simplement pacsés ou en concubinage, l’assurance vie permet aussi d’avantager son conjoint ou compagnon.

Un instrument de diversification et de sécurisation de ses placements

L’assurance vie, en fonction des contrats souscrits et des supports utilisés, permet de diversifier ses placements en fonction des risques que l’on accepte de prendre.

Réalisation d’opérations boursières sans en avoir l’imposition

Diversification en fonds en euros et unités de compte (combinaison des deux = contrats multisupport), mais au sein de celles-ci entre supports actions, obligation, immobilier, investissement dans les PME, les start-up, etc.

Vous pouvez ainsi obtenir les rendements de la bourse avec une imposition atténuée. Contrairement aux compte-titres où les plus-values sont soumises immédiatement à l’impôt sur le revenu, en cas d’arbitrage et réinvestissement immédiat, sur votre contrat d’assurance vie, il n’y pas d’impôts tant que les sommes ne sont pas retirées.

Utilisation du contrat comme un compte rémunéré

Permet de placer des sommes disponibles temporairement et sur de courtes durées.

Une diversification des placements qui en assure la protection

La possibilité de diversifier les supports des placements permet de gérer sans prendre trop de risques. Mais de plus, le fait de souscrire plusieurs contrats d’assurance vie, non seulement divise encore les risques en diversifiant les supports et les gestionnaires, mais surtout vient renforcer la garantie accordée par le Fonds de garantie aux assurés.

Exemple : Monsieur X investit 250000 € en assurance-vie.

1er cas : il investit l’ensemble sur un seul contrat souscrit auprès de la compagnie A.

Si cette société A, vient à faire défaut et à ne plus pouvoir rembourser les investisseurs, Monsieur X. bénéficiera du Fond de garantie qui interviendra jusqu’à 70000 €. Sa perte se montera donc à 180000 €.

2ème cas : Le même investisseur choisit de souscrire 3 contrats :

  • un auprès de la société A, pour un montant de 80000 € ;
  • un 2ème auprès de la société B, pour un montant de 80000 € ;
  • un 3ème auprès de la société C, pour un montant de 90000 € ;

Si, comme dans le 1er cas, la société A vient à faire défaut, sa perte sera limitée à 10000 € (au lieu de 180000 €).

Il faudrait qu’il soit poursuivi  par une extraordinaire malchance pour que les 3 sociétés A, B et C soient déclarées en cessation de paiement ! Mais, à supposer que cela soit le cas, sa perte sera limitée à 40000 €, au lieu de 180000 € (deux fois 10000 € sur les contrats de A et B, et 20000 € sur le contrat de C).

Le choix de votre type de gestion

Vos objectifs diffèreront selon votre mode de gestion. En assurance-vie, il en existe trois principales, la :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *