Pourquoi ouvrir plusieurs contrats d’assurance vie ?

ouvrir-plusieurs-contrats-d-assurance-vie

Contrairement au livret A ou au PEA (Plan d’épargne en actions) dont la loi limite la détention à un seul par personne, le nombre de contrats d’assurance vie que peut souscrire une seule et même personne n’est pas réglementé ni le montant investi sur ces contrats limité.

Ouvrir plusieurs contrats est donc tout à fait possible et présente un certain nombre d’avantages non négligeables.

⇒ Zoom sur les avantages liés à une souscription multiple.

Optimiser les performances et diminuer les risques

En répartissant vos avoirs sur plusieurs contrats, vous optimisez vos gains.

En effet, vous pouvez non seulement répartir vos investissements sur deux ou plusieurs contrats en euros et en unités de comptes, mais cela vous permet également de diversifier les supports d’investissement puisque ceux-ci varient d’un assureur à l’autre et même d’un contrat à l’autre chez un même assureur.

La composition des différents fonds en euros proposés par les assureurs vous permettra de choisir ceux qui vous semblent les plus performants ou les moins risqués, en raison de leur composition.

Pour les contrats en unités de compte, avoir plusieurs contrats vous permettra d’élargir les nombres de supports accessibles, en fonction des types de supports que vous souhaitez choisir (par exemple, SICAV, FCP, actions, obligations, trackers, etc.). Le nombre et la liste des supports proposés variant d’un assureur à l’autre.

Choisir des types de gestion différents

Si vous avez 3 contrats, vous pourrez opter pour 3 types de gestion différente.

Par exemple, choisir la gestion libre pour votre fond en euro. Et opter pour la gestion pilotée pour le fond en unités de compte souscrit auprès de votre banquier, et pour la gestion profilée pour le contrat en unités de comptes souscrit chez votre assureur.

Vous pourrez ainsi, soit vous décharger complètement de la gestion, soit en conserver une partie, selon vos connaissances et le temps dont vous disposez.

Choisir des profils d’investisseurs différents en fonction du but poursuivi

En fonction de l’objectif poursuivi, vos différents contrats vous permettront d’opter pour une prise de risque différente.

Ainsi, par exemple, vous pourrez différencier la prise de risque, selon que votre contrat aura pour but de vous constituer un complément de retraite, de garantir l’avenir de jeunes enfants ou de payer des droits de succession.

En effet, dans l’année qui précède un départ à la retraite, il sera bon de diminuer le risque de voir baisser l’actif d’un contrat en unité de compte, en le sécurisant sur la partie fonds en euro.

A la même époque, le contrat destiné à faire grossir le capital en cas de décès pourra lui maintenir une prise de risque calculée afin de continuer à progresser plus rapidement. Ce qui ne serait pas possible avec un seul contrat.

  • Choisir des profils d’investisseur différents en fonction des bénéficiaires

Avoir plusieurs contrats vous permettra de prendre des risques différents en fonction des bénéficiaires du contrat.

Il est bien évident qu’un père de famille pourra prendre plus de risque sur le contrat destiné à son fils aîné déjà bien installé dans la vie, alors qu’il devra se montrer plus prudent avec l’épargne destinée au petit dernier encore étudiant (et encore plus avec celle destinée à un enfant handicapé dont il faut assurer l’avenir).

  • Souscrire plusieurs contrats vous permettra de transmettre en toute sérénité

La vie n’étant pas un long fleuve tranquille dans toutes les familles, le fait de souscrire un contrat par bénéficiaire permettra d’éviter les heurts entre les héritiers. Chacun recevra le bénéfice d’un contrat sans connaître le montant reçu par les autres. Ceci évitera les problèmes habituellement rencontrés lorsque le contrat institue une différence de traitement entre les divers bénéficiaires.

  • Opter pour plusieurs contrats permet d’optimiser la fiscalité lors des rachats futurs

En effet, souscrire au moins deux contrats, l’un en euro, l’autre en unités de compte, permettra lors d’un rachat de calculer en fonction des résultats des contrats sur quels contrat il conviendra d’effectuer un rachat partiel pour réduire au maximum l’imposition.

Ainsi, lorsque le fond en unités de compte aura connu de bons résultats, mieux vaudra racheter une partie du fond en euro pour minimiser l’impôt.

A l’inverse, en cas de chute des marchés et de pertes subies par le contrat en unités de compte, mieux vaudra racheter une partie de ce contrat, qui n’ayant pas enregistré de plus-value, ne sera pas taxé puisque le retrait ne sera composé que de capital.

  • Opter pour plusieurs contrats permet de profiter de la fiscalité spécifique appliquées aux sommes versées après 70 ans

Un contrat spécifique est conseillé dans ce cas, ce qui permet d’échapper à la taxation des intérêts puisque seules les sommes versées sont imposées au-delà de 30500 €.

  • Opter pour plusieurs contrats permet de ne pas ajouter à un contrat aux résultats décevants

Votre contrat vous déçoit (résultats insuffisants ; frais trop élevés,…) mais il n’est pas assez ancien pour être racheté sans pénalité, ou son transfert sur un autre contrat d’assurance-vie n’est facile ou même possible. Laissez-le. Cessez les versements et souscrivez un autre contrat.

A l’inverse, vous pourrez conserver des vieux contrats à la fiscalité avantageuse souscrits avant 1983 ou 1991, et néanmoins ouvrir un autre contrat plus moderne pour continuer vos versements.

  • Opter pour plusieurs contrats permet d’investir partiellement sur de nouveaux types de contrats

De nouveaux contrats sont apparus pour lesquels les investisseurs n’ont pas assez de recul pour juger des résultats (Euro-croissance, contrat basé sur l’immobilier, etc.).

Ouvrir l’un de ces contrats en plus de votre contrat existant actuellement permet de tester ces contrats avant de prendre la décision d’y verser les sommes acquises sur d’anciens contrats dont vous pourriez demander le transfert sur ces nouveaux contrats. Ceci permettant néanmoins d’en acquérir l’antériorité fiscale en cas de transfert ultérieur.

  • Plusieurs contrats = une meilleure garantie de vos placements

Ainsi, si vous possédez par exemple 300 000 € investis en assurance vie, mieux vaut être titulaire de 4 contrats que d’un seul. Pourquoi ?

Tout simplement, parce qu’en cas de défaillance de votre assureur, le fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP) limite sa garantie à 70 000 € par contrat.

Si l’assureur à qui vous avez confié 300 000 € venait à faire faillite, ce fonds ne vous rembourserait que 70 000 €. Les 230 000 € restants seraient à jamais perdus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.