Le contrat d’assurance complémentaire santé : comprendre facilement

Cieleden Assurances Leave a Comment

L’Assurance maladie ne rembourse pas la totalité des frais de santé. Pour éviter que ces dépenses, parfois importantes, ne restent à votre charge, il importe de souscrire, auprès d’un organisme habilité, un contrat d’assurance complémentaire santé. Pour choisir celui qui vous convient, il faut être attentif à sa nature ainsi qu’au niveau des garanties proposées. Une comparaison des offres permettra aussi de sélectionner celle qui répond le mieux à vos attentes.

Contrats collectifs ou individuels ?

Les premiers concernent l’ensemble des salariés du secteur privé. Depuis 2016, les employeurs ont en effet l’obligation de leur proposer une complémentaire santé. Sauf dispense dûment motivée, les salariés doivent adhérer à ces contrats de groupe. Une association peut aussi faire profiter ses membres du contrat collectif qu’elle a souscrit.

Les autres catégories de la population ont la faculté de souscrire, auprès de l’assureur de leur choix, un contrat individuel d’assurance complémentaire santé. Dans ce cas, l’assuré peut en faire bénéficier les membres de sa famille. Sur son site, l’Union Nationale des Organismes d’Assurance Maladie Complémentaire UNOCAM vous donne toutes les informations utiles pour choisir la complémentaire santé la plus appropriée.

Contrats responsables et solidaires : des notions à préciser

La plus grande partie des contrats proposés par les assureurs sont dits responsables. Cela signifie qu’ils se conforment, en matière de prise en charge, à des prescriptions définies par les autorités sanitaires.

C’est ainsi que ces contrats doivent prendre en charge la totalité du ticket modérateur ou, en cas d’hospitalisation, l’intégralité du forfait journalier. À l’inverse, certaines dépenses ne sont pas remboursées. C’est notamment le cas de la participation forfaitaire due lors de chaque consultation chez un médecin généraliste ou encore de certaines franchises médicales.

Si l’assureur vous propose un contrat solidaire, cela signifie qu’il ne fera pas dépendre sa réponse de votre état de santé. Vous n’aurez donc pas à répondre à un questionnaire médical. De même, le prix de l’assurance ne sera pas conditionné par votre situation de santé.

Le niveau des garanties

L’étendue des garanties varie en fonction du contrat choisi. La plupart des contrats remboursent le ticket modérateur, et prennent en charge, en plus du remboursement de l’Assurance maladie, les frais d’hospitalisation, les soins dentaires ou d’optique, les frais d’analyse ou encore les consultations médicales.

Certains contrats proposent des garanties plus larges. Ils remboursent ainsi, en tout ou partie, les dépassements d’honoraires ou les frais liés aux aides auditives ou aux cures thermales. Des complémentaires santé peuvent également prendre en charge des soins non remboursés par l’Assurance maladie. C’est le cas, notamment, des soins d’ostéopathie, de réflexologie ou de certains types de médicaments.

Des offres étendues à la prévoyance et à l’assistance

En effet, certaines complémentaires santé proposent à leurs assurés des formules de prévoyance qui vont bien au-delà de ce que proposent les régimes obligatoires de protection sociale.

C’est ainsi qu’en cas de maladie ou d’accident entraînant un arrêt de travail, l’assuré peut recevoir des indemnités journalières, versées à l’issue d’une période déterminée. Si la maladie ou l’accident se traduisent par une invalidité, la complémentaire santé peut également lui verser une rente ou un capital. Leur montant dépend du taux d’invalidité, défini, dans des conditions précises, par un médecin expert. Des avantages divers peuvent encore s’ajouter aux sommes versées.

En cas de besoin, certains contrats prévoient également une aide ponctuelle, destinée à faciliter le quotidien des assurés concernés. Elle peut prendre des formes diverses, comme la garde d’enfant, le soutien scolaire ou encore les services d’une aide-ménagère.

Comment choisir sa complémentaire santé ?

La profusion des offres est telle que le choix de votre complémentaire santé peut s’avérer difficile. Sans aide, vous risquez en effet d’être submergé par l’abondance des propositions.

Le mieux est alors de recourir à un comparateur de mutuelle . Certains de ces outils, disponibles en ligne, sont très efficaces. Choisissez d’abord les prestations qui vous importent le plus et laissez faire le comparateur. Il dressera pour vous un tableau d’ensemble des offres, vous permettant une vue globale très éclairante.

Cet outil synthétique met en relief les offres comportant les garanties les plus complètes pour le tarif le plus raisonnable. Autrement dit celles qui présentent le meilleur rapport qualité/prix.

En second lieu, vous choisirez la mutuelle la plus adaptée à votre situation propre. C’est ainsi que votre âge, votre état de santé ou vos ressources financières sont à prendre en compte avant d’opter pour une complémentaire santé.

Il convient aussi de vérifier la nature et l’étendue des garanties prévues par le contrat. Si vous ne voulez pas avancer de frais chez votre médecin, veillez aussi à ce qu’il prévoie le tiers payant intégral. Ce qui peut entraîner des contreparties, en terme de choix du médecin par exemple.

Soyez également attentif aux délais de remboursement prévus ainsi qu’à l’existence éventuelle d’un droit de carence, qui vous prive de prestations durant une période donnée.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.