Anticiper le passage à la retraite

Cieleden Succession Leave a Comment

5 (100%) 1 vote

Le passage à la retraite est une grande étape dans la vie d’un actif. Penser à la retraite est souvent source d’inquiétude et d’incertitude. Pourtant, il est possible de se préparer psychologiquement à ce grand changement avec un travail d’anticipation et de préparation.

La retraite : une nouvelle vie qui commence

Pour bien préparer la retraite, il faut prendre en compte différents aspects de la vie (financier, social, familial, etc.). Si certains actifs ont hâte de profiter de cette pause bien méritée, d’autres ne cachent pas leurs inquiétudes sur ce qui les attend réellement. Il faut noter en effet que l’accroissement de l’espérance de vie promet aux séniors une retraite deux à trois fois plus longue qu’il y a 50 ou 60 ans. En moyenne, la retraite représente pour les femmes françaises environ un tiers de leur vie et pour les hommes près d’un quart. Avec les progrès de la médecine, cette espérance de vie va continuer à augmenter. De ce fait, il est primordial pour les futurs retraités de l’anticiper.

>> Voir aussi : Préparer sa retraite grâce à l’assurance-vie

Partir à la retraite signifie pour un grand nombre d’actifs laisser derrière eux une grande partie de leur existence, plus de la moitié pour être exact. Quitter ce monde de travail devenu familier peut être déroutant voire même angoissant. Sur le plan social, la cessation d’activité marque une rupture risquant fortement d’amener la solitude, l’ennui et la dépression dans la vie des nouveaux retraités. Afin d’éviter un passage à vide qui risque de s’éterniser, il faut se préparer à la retraite plusieurs années avant qu’elle n’arrive.

Des retraités très actifs

Bien que la retraite soit une période de repos, il est primordial de bien la structurer. C’est le moment de réaliser des projets de vie remis à plus tard à cause de la carrière professionnelle. Coupés des liens tissés dans le cadre professionnel, le risque de s’isoler et de se couper du monde extérieur n’est pas à exclure. Pour l’éviter, il faut prévoir des activités, se consacrer à une passion ou encore rejoindre des clubs. Le laisser aller est la pire des méthodes pour une retraite agréable et sereine.

Selon le psychiatre et gériatre attaché à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière Olivier de Ladoucette, les trois vertus pour bien vieillir sont la curiosité intellectuelle, l’exercice physique et la convivialité. De ce fait, une retraite dynamique passe par les hobbies. La retraite est sans aucun doute le meilleur moment de vivre de nouvelles expériences. Il y a suffisamment d’activités culturelles, sportives et intellectuelles même pour les plus exigeants. Ces loisirs sont également les meilleures occasions pour tisser de nouveaux liens sociaux. Il est vrai que la retraite est l’occasion de se consacrer un peu plus à la famille, aux enfants et aux petits-enfants. Cependant, réserver du temps aux relations extérieures est plus que nécessaire.

Se préparer à bien vivre la retraite

La retraite est souvent une affaire de couple, les partenaires doivent se préparer à ce passage obligé. Il n’est pas rare que les deux conjoints envisagent la retraite différemment. Il est important dans ce cas d’en parler bien avant l’arrivée de ce moment de répit. La divergence d’opinion et d’aspiration pour cette nouvelle vie peut en effet être source de séparation. Avoir des centres d’intérêt différents ne doit cependant pas être un frein pour une retraite heureuse. En effet, un travail d’introspection et d’anticipation permet de se préparer à toutes les éventualités.

En outre, pour bien vivre sa retraite, il faut disposer de moyens suffisants. Sur le plan financier en effet, le passage à la retraite implique forcément une baisse du pouvoir d’achat. Afin de prévenir cette perte, de nombreuses solutions existent. En commençant à économiser tôt, l’effort d’épargne n’est pas trop important.

A éviter

La retraite est une période de liberté durant laquelle les ex-actifs peuvent se consacrer à tout ce qui les passionne. Il faut cependant rester réaliste dans ses projets pour éviter toute désillusion. Il est important de se poser les bonnes questions et de ne pas prendre des décisions trop radicales pouvant être source de regret.

En bref, en prenant le temps de bien y penser, les incertitudes et les inquiétudes des futurs retraités s’estompent au fur et à mesure que le départ à la retraite approche. Certes, il s’agit d’un passage délicat, mais un bon travail d’anticipation permet d’atténuer les appréhensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.