Anciens contrats d’assurance-vie : Revoyez l’orientation de l’épargne sur les multisupports

Jean-Claude Brugnot Actus - Assurance vie Leave a Comment

change-epargne-assurance-viePas d’équivoque sur le terme : on ne peut pas apporter de modifications techniques à un contrat d’assurance vie. On peut, en revanche, agir sur l’orientation financière de son épargne. Cette opportunité concerne les contrats multisupports.

Ils sont les seuls à offrir la possibilité, via l’arbitrage, de modifier la répartition de votre épargne au sein du même contrat. Cela dit, gardez-vous bien d’arbitrer à tout va et surtout, en l’état actuel des marchés, d’agir à contre temps.

Premier point : si vous êtes fortement investi sur des supports dynamiques ou risqués, faites le dos rond.

Facile à dire ?

Certes, mais si vous arbitrez vers un fonds sécuritaire, vous vendez vos parts d’unités de compte à leur cours actuel et entérinez donc définitivement votre moins-value.

Pour ceux qui sont investis en profils équilibrés, la perche est peut-être à saisir de se replier sans trop de casse. Avoir donc, selon votre horizon de placement.

En revanche, les épargnants embarqués sur des profils prudents n’ont rien à y gagner, sinon l’illusion d’y être protégés. Allez plutôt sur le fonds en euros du contrat, réceptacle garantissant le capital et engrangeant les intérêts. Oui, car malgré le faible taux actuel des fonds en euros, cela reste et restera une option sûre : une épargne disponible et prospère.

Remanier un contrat, c’est aussi retirer une partie de sa mise en effectuant un rachat partiel.

Objectif : investir sur un contrat plus rentable

Rien ne dit toutefois que vous soyez gagnant dans l’opération.

Vous allez notamment payer des frais d’entrée sur le nouveau produit. Prenez votre calculette. Attention, aussi, à remanier son multisupport, on pourrait être tenté de faire un rachat total, en profitant des moins-values pour ne pas payer d’impôts.

Gare au trompe l’œil

Si vous rachetez un produit qui valait 100 à 80, vous ne paierez rien.

Mais en le réinvestissant à 80 sur un autre contrat, vous serez (virtuellement) taxé quand il sera à 100.

Enfin, autre petite ficelle à connaître, si vous êtes tenté de sortir du fonds euros en cours d’année, sachez que vous bénéficierez d’une rémunération a minima calculée plus ou moins généreusement selon les assureurs.

Mieux vaut donc attendre le début d’année prochaine pour effectuer cet arbitrage ou faire votre rachat, vous recevrez ainsi le taux plein pour l’année écoulée.

Il n’y a pas de petits profits, n’est-ce pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.