Senior : quelles ressources pour sa retraite ?

Pour profiter pleinement de sa retraite et donner vie à ses projets, il faut se préoccuper bien à l’avance des revenus de cette période. Sur le plan financier, anticiper signifie faire procéder à l’évaluation de ses pensions de retraite, rencontrer des professionnels pour établir un bilan patrimonial, investir pour s’assurer des revenus complémentaires. Il existe différents moyens de limiter la baisse de son niveau de vie.

calculatrice marqué retraite

Préparer les conditions financières de sa retraite

Si l'on ne prend aucune disposition, les revenus vont baisser au moment de la retraite. C'est pourquoi il faut se soucier de ses ressources plusieurs années avant la cessation de son activité.

Faire son bilan patrimonial

Le bilan patrimonial consiste en une analyse de sa propre situation financière et de la composition de son patrimoine. Il permet d'apporter si nécessaire des modifications à sa structure pour anticiper sur les revenus de la retraite.

Se faire aider

Ce bilan s'effectue auprès d'un banquier, d'un assureur ou d'un conseiller en gestion de patrimoine. Le professionnel procède à une analyse en fonction de différents paramètres :

  • la composition de la famille ;
  • le régime matrimonial ;
  • le montant des revenus ;
  • les ressources autres que les salaires ;
  • les biens éventuels ;
  • l'âge auquel on a l'intention de prendre sa retraite ;
  • le montant des impôts ;
  • les dettes éventuelles.

Le conseiller va examiner la situation en mettant en évidence les forces et les faiblesses patrimoniales. Il peut ainsi, par exemple, estimer qu'on a immobilisé trop d'argent sur son compte courant.

L'analyse va identifier les possibilités d'optimisation du patrimoine. Une étude est faite pour chaque solution. L'impact sur le patrimoine des diverses propositions est présenté, et l'analyse doit faire l'objet d'une synthèse remise à la personne qui a demandé le bilan. Il est toujours préférable de prendre deux avis, si possible auprès de deux professionnels appartenant à des milieux différents.

Évaluer sa retraite

Il est important d'avoir une idée, même approximative, du montant des futures pensions. Sur demande, les caisses fournissent une étude préalable qui permet d'avoir une opinion éclairée sur l'avenir.

Évaluer sa pension de base

Dès 55 ans, il est possible de s'adresser à sa caisse de retraite (pour la connaitre, cliquez ici)pour demander un calcul informatif portant sur le montant de la future pension. Cette simulation reste évidemment partielle, car elle ne tient pas compte des dernières années d'activité.

Évaluer sa pension complémentaire

Le montant de cette pension peut en principe être calculé en multipliant la valeur du point par le nombre de points figurant sur le dernier relevé. Il convient de préciser toutefois que cette démarche a des limites. Certaines périodes ne figurant pas toujours sur le relevé (maladie, chômage...), seule la pré-instruction permet une réelle simulation des droits.

Pour calculer votre retraite, rendez-vous sur ce site officiel.

Trouver des revenus complémentaires

L'avenir est incertain, les retraites seront faibles et les pensions des régimes de retraite complémentaire vont aussi baisser. Il est donc préférable, quand les finances le permettent, de s'assurer des revenus supplémentaires. Plusieurs possibilités existent.

L'assurance-vie

Avec une fiscalité attractive, l'assurance vie reste un produit phare de l'épargne des ménages. Cependant, sous ce vocable, on trouve différentes formules. Il convient de distinguer l'assurance sur la vie « en cas de décès » ou " assurance décès " (contrat par lequel l'assureur s'engage à verser un capital si l'assuré décède en cours de contrat) de l'assurance sur la vie « en cas de vie » (engagement par lequel l'assureur verse un capital à l'assuré s'il est encore en vie à la fin du contrat).

L'assurance mixte ou universelle

Actuellement, la plupart des compagnies proposent les deux contrats précédents (« en cas de décès » et « en cas de vie ») combinés en un seul. Au décès, les ayants droit touchent le capital ou sont remboursés des primes versées.

Si l'assuré est en vie à la fin du contrat, il perçoit le capital promis ou une rente viagère. Polyvalente, l'assurance mixte permet d'épargner de l'argent directement transmissible aux bénéficiaires (sans impôts) au décès de l'assuré ou de prévoir une rente pour compléter sa retraite.

L'immobilier locatif

On peut également compléter ses revenus en achetant un bien et en le proposant à la location. Il existe en effet des formules particulièrement intéressantes sur le plan fiscal, destinées à inciter les investisseurs.

Avez-vous pensé au viager ?

La rente viagère assure un revenu complémentaire jusqu'à la fin de ses jours. Il s'agit de vendre la nue-propriété de son logement contre le versement d'une rente tout en continuant à l'occuper. La personne qui verse la rente aura la pleine propriété du bien au décès de l'actuel propriétaire. Cette formule s'adresse particulièrement aux personnes âgées, mais tout propriétaire peut vendre en viager, quel que soit son âge.

Le versement d'une partie importante du prix (le bouquet) à la signature du contrat est une pratique courante. Le prix du bien est décidé entre les parties : il tient compte de l'âge du crédirentier, de la valeur du bien et du montant du bouquet.